LinguaBooster изучение иностранных языков

«Моби Дик, или Белый Кит» на французском языке

Оглавление книги

Развернуть

CHAPITRE I. Mirages 1
CHAPITRE II. Le sac de voyage 10
CHAPITRE III. L’Auberge du Souffleur 15
CHAPITRE IV. Le couvre-lit 41
CHAPITRE V. Le petit déjeuner 47
CHAPITRE VI. La rue 51
CHAPITRE VII. La chapelle 55
CHAPITRE VIII. La chaire 59
CHAPITRE IX. Le sermon 64
CHAPITRE X. Un ami de cœur 76
CHAPITRE XI. En robes de chambre 82
CHAPITRE XII. Récit d’une vie 85
CHAPITRE XIII. La brouette 90
CHAPITRE XIV. Nantucket 96
CHAPITRE XV. Soupes de poissons 99
CHAPITRE XVI. Le navire 105
CHAPITRE XVII. Le ramadan 128
CHAPITRE XVIII. Sa marque 139
CHAPITRE XIX. Le prophète 146
CHAPITRE XX. Grande animation 152
CHAPITRE XXI. Nous embarquons 157
CHAPITRE XXII. Joyeux Noël 164
CHAPITRE XXIII. Terre sous le vent 171
CHAPITRE XXIV. Le plaideur 173
CHAPITRE XXV. Post-scriptum 180
CHAPITRE XXVI. Chevaliers et écuyers 182
CHAPITRE XXVII. Chevaliers et écuyers (suite) 186
CHAPITRE XXVIII. Achab 192
CHAPITRE XXIX. Stubb affronte Achab 196
CHAPITRE XXX. La pipe 199
CHAPITRE XXXI. La reine Mab 201
CHAPITRE XXXII. Cétologie 203
CHAPITRE XXXIII. Le specksynder 222
CHAPITRE XXXIV. La table de la chambre 226
CHAPITRE XXXV. La tête de mât 233
CHAPITRE XXXVI. Le gaillard d’arrière 241
CHAPITRE XXXVII. Au coucher du soleil 253
CHAPITRE XXXVIII. À la brune 255
CHAPITRE XXXIX. Premier quart de nuit 257
CHAPITRE XL. Minuit. Le gaillard d’avant 259
CHAPITRE XLI. Moby Dick 268
CHAPITRE XLII. La blancheur de la baleine 280
CHAPITRE XLIII. Écoutez ! 290
CHAPITRE XLIV. La carte 292
CHAPITRE XLV. Témoignages 299
CHAPITRE XLVI. Conjectures 311
CHAPITRE XLVII. Le tisserand 315
CHAPITRE XLVIII. Première mise à la mer 319
CHAPITRE XLIX. L’hyène 336
CHAPITRE L. La pirogue d’Achab, son équipage. Fedallah 340
CHAPITRE LI. Le souffle-esprit 343
CHAPITRE LII. L’Albatros 349
CHAPITRE LIII. La gamme 353
CHAPITRE LIV. L’histoire du Town-Ho 359
CHAPITRE LV. Monstrueuses représentations de baleines 391
CHAPITRE LVI. Représentations moins fausses de baleines et tableaux véridiques de scènes de pêche à la baleine 399
CHAPITRE LVII. Baleines diversement représentées : en peinture, en ivoire, en bois, en tôle, en pierre… Dans les montagnes et dans le ciel 404
CHAPITRE LVIII. Krill 409
CHAPITRE LIX. Le calmar 413
CHAPITRE LX. La ligne 417
CHAPITRE LXI. Stubb tue un cachalot 422
CHAPITRE LXII. Le dard 430
CHAPITRE LXIII. La fourche 432
CHAPITRE LXIV. Le souper de Stubb 434
CHAPITRE LXV. La baleine en tant que mets 448
CHAPITRE LXVI. Le massacre des requins 453
CHAPITRE LXVII. Dépeçage 456
CHAPITRE LXVIII. La couverture 458
CHAPITRE LXIX. Les funérailles 462
CHAPITRE LXX. Le Sphinx 465
CHAPITRE LXXI. L’histoire du Jéroboam 469
CHAPITRE LXXII. La corde à singe 479
CHAPITRE LXXIII. Stubb et Flask tuent une baleine franche et en discutent 487
CHAPITRE LXXIV. La tête du cachalot. Croquis de comparaison 497
CHAPITRE LXXV. La tête de la baleine franche. Croquis de comparaison 505
CHAPITRE LXXVI. Le bélier 510
CHAPITRE LXXVII. Le foudre d’Heidelberg 513
CHAPITRE LXXVIII. Seaux et citerne 516
CHAPITRE LXXIX. La prairie 523
CHAPITRE LXXX. La noix 526
CHAPITRE LXXXI. Le Péquod rencontre la Vierge 529
CHAPITRE LXXXII. Honneur et gloire de la chasse à la baleine 548
CHAPITRE LXXXIII. Jonas du point de vue historique 552
CHAPITRE LXXXIV. Le javelot 555
CHAPITRE LXXXV. La fontaine 559
CHAPITRE LXXXVI. La queue 566
CHAPITRE LXXXVII. La grande armada 572
CHAPITRE LXXXVIII. Écoles et maîtres d’école 590
CHAPITRE LXXXIX. Poissons amarrés et poissons perdus 596
CHAPITRE XC. Têtes ou queues 602
CHAPITRE XCI. Le Péquod rencontre le Bouton-de-Rose 607
CHAPITRE XCII. Ambre gris 618
CHAPITRE XCIII. Le naufragé 622
CHAPITRE XCIV. Mains serrées 628
CHAPITRE XCV. La chasuble 633
CHAPITRE XCVI. Les fourneaux 635
CHAPITRE XCVII. La lampe 641
CHAPITRE XCVIII. Arrimage et nettoyage 642
CHAPITRE XCIX. Le doublon 646
CHAPITRE C. Bras et jambe 655
CHAPITRE CI. La carafe 667
CHAPITRE CII. Un berceau de verdure aux îles des Arsacides 676
CHAPITRE CIII. Mesures du squelette du cachalot 683
CHAPITRE CIV. La baleine fossile 687
CHAPITRE CV. La taille de la baleine diminue-t-elle ? Disparaîtra-t-elle ? 693
CHAPITRE CVI. La jambe d’Achab 699
CHAPITRE CVII. Le charpentier 703
CHAPITRE CVIII. Achab et le charpentier. Le pont. Premier quart de nuit 707
CHAPITRE CIX. Achab et Starbuck dans la cabine 713
CHAPITRE CX. Queequeg dans son cercueil 718
CHAPITRE CXI. Le Pacifique 726
CHAPITRE CXII. Le forgeron 728
CHAPITRE CXIII. La forge 732
CHAPITRE CXIV. Le doreur 739
CHAPITRE CXV. Le Péquod rencontre le Célibataire 743
CHAPITRE CXVI. Le cachalot agonisant 748
CHAPITRE CXVII. La veillée de la baleine 751
CHAPITRE CXVIII. Le sextant 754
CHAPITRE CXIX. Les bougies 758
CHAPITRE CXX. Le pont vers la fin du premier quart de nuit 770
CHAPITRE CXXI. Minuit. Les pavois du gaillard d’avant 771
CHAPITRE CXXII. Minuit dans la mature. Tonnerre et éclairs 773
CHAPITRE CXXIII. Le mousquet 774
CHAPITRE CXXIV. L’aiguille 778
CHAPITRE CXXV. Le loch et la ligne 785
CHAPITRE CXXVI. La bouée de sauvetage 791
CHAPITRE CXXVII. Le pont 795
CHAPITRE CXXVIII. Le Péquod rencontre la Rachel 798
CHAPITRE CXXIX. La cabine 804
CHAPITRE CXXX. Le chapeau 806
CHAPITRE CXXXI. Le Péquod rencontre la Joie 815
CHAPITRE CXXXII. La symphonie 818
CHAPITRE CXXXIII. La chasse. Premier jour 824
CHAPITRE CXXXIV. La chasse. Second jour 839
CHAPITRE CXXXV. La chasse. Troisième jour 852
ÉPILOGUE 873
ÉTYMOLOGIE 874
EXTRAITS 876

Нажмите на незнакомое слово в тексте, чтобы увидеть варианты перевода.
В настройках Вы также можете изменять размер и выравнивание текста

Moby Dick; ou, le Cachalot: читать книгу на французском

CHAPITRE I. Mirages

Appelez-moi Ismaël. Voici quelques années – peu importe combien – le porte-monnaie vide ou presque, rien ne me retenant à terre, je songeai à naviguer un peu et à voir l’étendue liquide du globe. C’est une méthode à moi pour secouer la mélancolie et rajeunir le sang. Quand je sens s’abaisser le coin de mes lèvres, quand s’installe en mon âme le crachin d’un humide novembre, quand je me surprends à faire halte devant l’échoppe du fabricant de cercueils et à emboîter le pas à tout enterrement que je croise, et, plus particulièrement, lorsque mon hypocondrie me tient si fortement que je dois faire appel à tout mon sens moral pour me retenir de me ruer délibérément dans la rue, afin d’arracher systématiquement à tout un chacun son chapeau… alors, j’estime qu’il est grand temps pour moi de prendre la mer. Cela me tient lieu de balle et de pistolet. Caton se lance contre son épée avec un panache philosophique, moi, je m’embarque tranquillement. Il n’y a là rien de surprenant. S’ils en étaient conscients, presque tous les hommes ont, une fois ou l’autre, nourri, à leur manière, envers l’Océan, des sentiments pareils aux miens.
Voyez votre cité sur l’île de Manhattan, ceinturée de quais comme les récifs de corail entourent les îles des mers du sud, et que le commerce bat de toutes parts de son ressac. À droite et à gauche ses rues mènent à la mer. La Batterie forme l’extrême pointe de la ville basse, dont le noble môle est balayé par les vagues et les vents frais encore éloignés de la terre quelques heures auparavant. Voyez, se réunir là, la foule des badauds de la mer !
Flânez dans la ville par une rêveuse après-midi de Sabbat. Allez de Corlears Hook à Coenties Slip, de là poussez au nord par Whitehall. Que voyez-vous ? Sentinelles silencieuses, plantées partout dans la ville, des milliers et des milliers d’hommes sont figés dans des songes océaniques. Les uns sont adossés aux pilotis, les autres assis au bout des digues, certains se penchent vers les pavois des navires de la Chine, d’autres, comme pour mieux contempler la mer, se sont hissés dans les gréements. Mais tous sont des terriens, cloîtrés toute la semaine entre des cloisons de bois ou de plâtre… rivés à des comptoirs, cloués à des bancs, courbés sur des bureaux. Comment cela se fait-il ? Les vertes prairies ont-elles disparu ? Que font-ils là ?
Страница 1 из 894

Для перехода между страницами книги вы можете использовать клавиши влево и вправо на клавиатуре.

Предложить цитату

Скачать книгу бесплатно в PDF, FB2, EPUb, DOC и TXT

Скачайте бесплатно электронную книгу (e-book) Германа Мелвилла «Моби Дик, или Белый Кит» на французском языке. Вы также можете распечатать текст книги. Для этого подойдут форматы PDF и DOC.

Вам может быть интересно

Будьте первыми, кто добавит комментарий!

Добавить

Добавить комментарий