LinguaBoosterlearning foreign languages

«The Man Who Laughs» in French

Book The Man Who Laughs in French

L’Homme Qui Rit

51 vote
Author
Pages:
765
Reading time:
35 hours 30 minutes
Genres
Psychological novel , Historical novel , Novels , Adventure novel , Prose , Drama , Social novel
Originally published
1869
Original language
French

Table of contents

Expand

L'Homme Qui Rit. Victor Hugo1
PREMIÈRE PARTIE. LA MER ET LA NUIT1
DEUX CHAPITRES PRÉLIMINAIRES1
I URSUS1
II. LES COMPRACHICOS26
LIVRE PREMIER. LA NUIT MOINS NOIRE QUE L'HOMME42
I. LA POINTE SUD DE PORTLAND42
II. ISOLEMENT49
III. SOLITUDE53
IV. QUESTIONS61
V. L'ARBRE D'INVENTION HUMAINE64
VI. BATAILLE ENTRE LA MORT ET LA NUIT71
VII. LA POINTE NORD DE PORTLAND79
LIVRE DEUXIÈME. L'OURQUE EN MER86
I. LES LOIS QUI SONT HORS DE L'HOMME86
II. LES SILHOUETTES DU COMMENCEMENT FIXÉES90
III. LES HOMMES INQUIETS SUR LA MER INQUIÈTE95
IV. ENTRÉE EN SCÈNE D'UN NUAGE DIFFÉRENT DES AUTRES101
V. HARDQUANONNE114
VI. ILS SE CROIENT AIDÉS117
VII. HORREUR SACRÉE119
VIII. NIX ET NOX123
IX. SOIN CONFIÉ A LA MER FURIEUSE128
X. LA GRANDE SAUVAGE. C'EST LA TEMPÊTE130
XI. LES CASQUETS134
XII. CORPS A CORPS AVEC L'ÉCUEIL137
XIII. FACE A FACE AVEC LA NUIT142
XIV. ORTACH144
XV. PORTENTOSUM MARE147
XVI. DOUCEUR SUBITE DE L'ÉNIGME155
XVII. LA RESSOURCE DERNIÈRE158
XVIII. LA RESSOURCE SUPRÊME164
LIVRE TROISIÈME. L'ENFANT DANS L'OMBRE174
I. LE CHESS−HILL174
II. EFFET DE NEIGE180
III. TOUTE VOIE DOULOUREUSE SE COMPLIQUE D'UN FARDEAU187
IV. AUTRE FORME DU DÉSERT194
V. LA MISANTHROPIE FAIT DES SIENNES201
VI. LE RÉVEIL217
DEUXIEME PARTIE. PAR ORDRE DU ROI223
LIVRE PREMIER ÉTERNELLE PRÉSENCE DU PASS LES HOMMES REFLÈTENT L'HOMME223
I. LORD CLANCHARLIE223
II. LORD DAVID DIRRY−MOIR233
III. LA DUCHESSE JOSIANE240
IV. MAGISTER ELEGANTIARUM251
V. LA REINE ANNE261
VI. BARKILPHEDRO269
VII. BARKILPHEDRO PERCE277
VIII. INFERI283
IX. HAÏR EST AUSSI FORT QU'AIMER286
X. FLAMBOIEMENTS QU'ON VERRAIT SI L'HOMME ÉTAIT TRANSPARENT297
XI. BARKILPHEDRO EN EMBUSCADE304
XII. ÉCOSSE, IRLANDE ET ANGLETERRE310
LIVRE DEUXIÈME. GWINPLAINE ET DEA322
I. OU L'ON VOIT LE VISAGE DE CELUI DONT ON N'A ENCORE VU QUE LES ACTIONS322
II. DEA328
III. «OCULOS NON HABET ET VIDET331
IV. LES AMOUREUX ASSORTIS333
V. LE BLEU DANS LE NOIR337
VI. URSUS INSTITUTEUR, ET URSUS TUTEUR342
VII. LA CÉCITÉ DONNE DES LEÇONS DE CLAIRVOYANCE349
VIII. NON SEULEMENT LE BONHEUR, MAIS LA PROSPÉRIT355
IX. EXTRAVAGANCES QUE LES GENS SANS GOUT APPELLENT POÉSIE363
X. COUP D'OEIL DE CELUI QUI EST HORS DE TOUT SUR LES CHOSES ET SUR LES HOMMES371
XI. GWYNPLAINE EST DANS LE JUSTE, URSUS EST DANS LE VRAI374
XII. URSUS LE POËTE ENTRAINE URSUS LE PHILOSOPHE376
LIVRE TROISIÈME. COMMENCEMENT DE LA FÊLURE381
I. L'INN TADCASTER381
II. ÉLOQUENCE EN PLEIN VENT385
III. OU LE PASSANT REPARAIT389
IV. LES CONTRAIRES FRATERNISENT DANS LA HAINE396
V. LE WAPENTAKE403
VI. LA SOURIS INTERROGÉE PAR LES CHATS406
VII. QUELLES RAISONS PEUT AVOIR UN QUADRUPLE POUR VENIR S'ENCANAILLER PARMI LES GROS SOUS?419
VIII. SYMPTOMES D'EMPOISONNEMENT428
IX. ABYSSUS ABYSSUM VOCAT435
LIVRE QUATRIÈME. LA CAVE PÉNALE446
I. LA TENTATION DE SAINT GWYNPLAINE446
II. DU PLAISANT AU SÉVÈRE454
III. LEX, REX, FEX464
IV. URSUS ESPIONNE LA POLICE467
V. MAUVAIS LIEU475
VI. QUELLES MAGISTRATURES IL Y AVAIT SOUS LES PERRUQUES D'AUTREFOIS478
VII. FRÉMISSEMENT482
VIII. GÉMISSEMENT485
LIVRE CINQUIÈME. LA MER ET LE SORT REMUENT SOUS LE MÊME SOUFFLE506
I. SOLIDITÉ DES CHOSES FRAGILES506
II. CE QUI ERRE NE SE TROMPE PAS520
III. AUCUN HOMME NE PASSERAIT BRUSQUEMENT DE LA SIBÉRIE AU SÉNÉGAL SANS PERDRE CONNAISSANCE. (Humboldt.)532
IV. FASCINATION536
V. ON CROIT SE SOUVENIR, ON OUBLIE544
LIVRE SIXIIÈME. ASPECTS VARIÉS D'URSUS554
I. CE QUE DIT LE MISANTHROPE554
II. CE QU'IL FAIT557
III. COMPLICATIONS573
IV. MOENIBUS SURDIS CAMPANA MUTA577
V. LA RAISON D'ÉTAT TRAVAILLE EN PETIT COMME EN GRAND586
LIVRE SEPTIEME. LA TITANE599
I. RÉVEIL599
II. RESSEMBLANCE D'UN PALAIS AVEC UN BOIS602
III. EVE607
IV. SATAN617
V. ON SE RECONNAIT, MAIS ON NE SE CONNAIT PAS632
LIVRE HUITIEME. LE CAPITOLE ET SON VOISINAGE636
I. DISSECTION DES CHOSES MAJESTUEUSES636
II. IMPARTIALIT656
III. LA VIEILLE SALLE660
IV. LA VIEILLE CHAMBRE664
V. CAUSERIES ALTIÈRES671
VI. LA HAUTE ET LA BASSE681
VII. LES TEMPÊTES D'HOMMES PIRES QUE LES TEMPETES D'OCÉANS687
VIII. SERAIT BON FRÈRE S'IL N'ÉTAIT BON FILS705
LIVRE NEUVIEME. EN RUINE709
I. C'EST A TRAVERS L'EXCÈS DE GRANDEUR QU'ON ARRIVE A L'EXCÈS DE MISÈRE709
II. RÉSIDU715
CONCLUSION. LA MER ET LA NUIT734
I. CHIEN DE GARDE PEUT ÊTRE ANGE GARDIEN734
II. BARKILPHEDRO A VISÉ L'AIGLE ET A ATTEINT LA COLOMBE740
III. LE PARADIS RETROUVÉ ICI−BAS749
IV. NON. LA−HAUT757

Click on an unfamiliar word in the text to see the translation options.
In the settings you can also change the size and alignment of the text

L’Homme Qui Rit: read the book in the original

L'Homme Qui Rit. Victor Hugo

De l'Angleterre tout est grand, même ce qui n'est pas bon, même l'oligarchie. Le patriciat anglais, c'est le patriciat dans le sens absolu du mot. Pas de féodalité plus illustre, plus terrible et plus vivace. Disons−le, cette féodalité a été utile à ses heures. C'est en Angleterre que ce phénomène, la Seigneurie, veut être étudié, de même que c'est en France qu'il faut étudier ce phénomène, la Royauté. Le vrai titre de ce livre serait l'Aristocratie . Un autre livre, qui suivra, pourra être intitulé la Monarchie . Et ces deux livres, s'il est donné à l'auteur d'achever ce travail, en précéderont et en amèneront un autre qui sera intitulé: Quatrevingt−treize .
Hauteville−House, 1869.

PREMIÈRE PARTIE. LA MER ET LA NUIT

DEUX CHAPITRES PRÉLIMINAIRES

I URSUS

I

Ursus et Homo étaient liés d'une amitié étroite. Ursus était un homme, Homo était un loup, Leurs humeurs s'étaient convenues. C'était l'homme qui avait baptisé le loup. Probablement il s'était aussi choisi lui−même son nom; ayant trouvé Ursus bon pour lui, il avait trouvé Homo bon pour la bête, L'association de cet homme et de ce loup profitait aux foires, aux fêtes de paroisse, aux coins de rues où les passants s'attroupent, et au besoin qu'éprouve partout le peuple d'écouter des sornettes et d'acheter de l'orviétan. Ce loup, docile et gracieusement subalterne, était agréable à la foule. Voir des apprivoisements est une chose qui plaît. Notre suprême contentement est de regarder défiler toutes les variétés de la domestication. C'est ce qui fait qu'il y a tant de gens sur le passage des cortèges royaux, Ursus et Homo allaient de carrefour en carrefour, des places publiques d'Aberystwith aux places publiques de Yeddburg, de pays en pays, de comté en comté, de ville en ville. Un marché épuisé, ils passaient à l'autre. Ursus habitait une cahute roulante qu'Homo, suffisamment civilisé, traînait le jour et gardait la nuit. Dans les routes difficiles, dans les montées, quand il y avait trop d'ornière et trop de boue, l'homme se bouclait la bricole au cou et tirait fraternellement, côte à côte avec le loup. Ils avaient ainsi vieilli ensemble. Ils campaient l'aventure dans une friche, dans une clairière, dans la patte d'oie d'un entre−croisement de routes, à l'entrée des hameaux, aux portes des bourgs, dans les halles, dans les mails publics, sur la lisière des parcs, sur les parvis d'églises, Quand la carriole s'arrêtait dans quelque champ de foire, quand les commères accouraient béantes, quand les curieux faisaient cercle, Ursus pérorait, Homo approuvait. Homo, une sébile dans sa gueule, faisait poliment la quête dans l'assistance. Ils gagnaient leur vie. Le loup était lettré, l'homme aussi. Le loup avait été dressé par l'homme, ou s'était dressé tout seul, diverses gentillesses de loup qui contribuaient à la recette. Surtout ne dégénère pas en homme, lui disait son ami.
Page 1 of 765

You can use the left and right keys on the keyboard to navigate between book pages.

Download the book for free in PDF, FB2, EPUb, DOC and TXT

Download the free e-book by Victor Hugo, «The Man Who Laughs» , in French. You can also print the text of the book. For this, the PDF and DOC formats are suitable.

Be the first to comment

Add

Add comment